Foodscience : manger la science

La science dans les assiettes : une réalité difficile à imaginer pour les consommateurs

En 2050, le nombre d’humain augmentera et avec, les besoins en alimentation alors que nos ressources diminueront. Pour relever le défi qu’est de nourrir les hommes, la science s’invite dans nos assiettes, c’est le phénomène de la Foodscience.

 

La science est de plus utilisée pour concocter nos assiettes. Que ce soit pour privilégier la transparence suite aux crises alimentaires des dernières années (vache folle, viande de cheval impropre à la consommation etc.), pour trouver des alternatives ou encore modifier les goûts,.

 

Alternatives aux besoins protéiniques

 

Diverses startups se sont lancées dans la fabrication de substituts de repas pouvant couvrir jusqu’à 20% des besoins nutritionnels en protéines. Aux Etats- Unis c’est Soylent qui propose un mélange liquide contenant des protéines de soja, huile de tournesol, Isomaltulose (sucre lent), des vitamines et minéraux en remplacement d’un ou plusieurs repas.

Le produit a été créé par Rob Rhinehart, développeur informatique. Il se décline en 3 parfums, Cacao, Nectar et Original. Il faut compter 400 calories par bouteilles.

 

levee_fonds_feed_smart_food_logo_startup_alloweb-1.jpg

 

En France c’est Feed, foodtech parisienne qui a le vent en poupe avec sa petite bouteille transparente. Plus accessible que son confrère américain, la startup propose des bouteilles, barres nutritives aux arômes sucrés et salés. Les produits sont fabriqués en France Sans OGM, Vegan, sans noix, et sans gluten. Plus efficace encore puisqu’une bouteille couvre 100% des apports nutritionnels nécessaires.

 

Analyse issue du Rapport de la Future FoodTech, réalisé par L'INNOVORE®

Extrait du Rapport Future FoodTech2017

Redigé par La Horde L'INNOVORE

L'INNOVORE innove et vous fout la paix

Publié le 13 juillet 2017

L’INNOVORE innove dans la rupture et vous fout la paix. Pas notre genre ça, nous direz-vous, vous « foutre la paix »....

Lire la suite

Le coproduit, un déchet au coeur d'or

Publié le 11 juillet 2017

Les coproduits ont longtemps été vus comme des résidus de peu de valeur. Toutefois, de nouvelles techniques de...

Lire la suite

Si Michelin avait ouvert la voie il y a bien longtemps, en devenant un expert des bonnes adresses pour mieux vendre ses...

Lire la suite

Les MOOCs, pour massive online open courses, ou Webinar, ou cours en ligne ouverts et massifs, participent à l’évolution...

Lire la suite