Le food, vecteur de visibilité pour les marques

Si Michelin avait ouvert la voie il y a bien longtemps, en devenant un expert des bonnes adresses pour mieux vendre ses pneus, c’est que le Bibendum avait du nez car ces temps-ci, le food, la restauration, la gastronomie, attirent de plus en plus de marques parfois très éloignées de cet univers mais en quête de visibilité.

 

 

Le food, c’est tendance et ça fait vendre

 

Les marques ont bien compris qu’elles avaient tout intérêt à investir l’univers de la restauration, lui-même chargé de tant de signifiants. Art de vivre, culture, patrimoine, convivialité, plaisir, valorisation de soi, satisfaction de faire quelque chose de concret. La cuisine est au carrefour des aspirations des individus en plus d’être tendance.

 

Oui la restauration est branchée, faire la cuisine est sexy et les chefs ont même remplacé les tops modèles dans les campagnes de pub. C’est le cas de la campagne des Galeries Lafayette, Le Nouveau Chic, qui, pour le lancement de sa nouvelle identité, a placé un chef parisien parmi d’autres figures particulièrement pointues.

 

C’est aussi le cas de l’opération de Brand content réalisée par le Fooding pour la marque d’enceintes connectées SONOS relayée sur le site du Fooding, dans le magazine et sur Spotify. Les chefs sont peu à peu devenus les portes paroles et prescripteurs de produits ou de services qui n’ont rien à voir, ou si peu, avec la cuisine.

 

Le food pour nourrir un territoire de marque et son business

 

Les marques de luxe qui se portent acquéreuses d’institutions culinaires ou la SNCF qui fait entrer les chefs en gare cherchent à nourrir un imaginaire de marque grâce à la défense d’une alimentation de qualité. Non seulement parce que c’est un sujet qui préoccupe et passionne une large part de la population mais aussi parce que cela permet de nourrir une image positive par effet rebond. Si je propose des produits alimentaires de qualité, c’est aussi que mes autres produits ou services le seront ou viseront à l’être.

 

Associée à ce travail d’image, l’opportunité de faire du business grâce à ces choix d’investissement est évidemment bien présente. Chez Gare et Connexion, la filiale de la SNCF qui exploite les Gares et développe fortement l’association avec les chefs et la restauration de qualité, il y a la réalité des chiffres. La restauration et la vente à emporter représentaient 21% du chiffre d'affaires généré en gare en 2015 et l’augmentation en gamme a directement généré une progression du CA.

 

L’univers du food s’organise pour offrir plus de visibilité aux marques

 

Parce que la cuisine est un marché porteur, investir dans l’univers du Food est une promesse de visibilité pour les annonceurs. Les médias commencent donc à saisir cette opportunité et innovent en proposant de nouveaux supports, nouveaux capteurs d’audience et donc de marques désireuses de booster leur notoriété.

 

Ainsi, Le Figaro a choisi de renforcer l’influence de la rubrique cuisine de son titre féminin en en faisant une véritable plateforme plurimédia et e-commerce spécialisée. Revue papier, site internet, application mobile et épicerie en ligne constituent un nouvel écosystème à même de séduire les annonceurs.

 

Altice, nouveau nom de SFR, a annoncé la création d’une chaine TV 100% food, MyCuisine, en juin 2017. Un site Web et une application mobile vont aussi être créés. Et pour la partie print, le magazine bimestriel Zeste va passer sous la marque My Cuisine. Un dispositif complet pensé là aussi pour attirer les annonceurs.

 

Que ce soit en choisissant le créneau de la hype, celui du terroir et de la tradition ou du do it yourself, les marques voient s’ouvrir un terrain de jeu immense et sous exploité jusqu’ici. Il y a donc fort à parier, grâce à l’apparition de nouveaux médias spécialisés et grand public, que des dispositifs innovants d’association d’image entre marque et food vont se multiplier encore davantage dans les années à venir.

 
Voir quelques vidéos innovoriennes®

Redigé par La Horde L'INNOVORE

L'INNOVORE innove et vous fout la paix

Publié le 13 juillet 2017

L’INNOVORE innove dans la rupture et vous fout la paix. Pas notre genre ça, nous direz-vous, vous « foutre la paix »....

Lire la suite

Le coproduit, un déchet au coeur d'or

Publié le 11 juillet 2017

Les coproduits ont longtemps été vus comme des résidus de peu de valeur. Toutefois, de nouvelles techniques de...

Lire la suite

Les MOOCs, pour massive online open courses, ou Webinar, ou cours en ligne ouverts et massifs, participent à l’évolution...

Lire la suite