In pasta we trust, le renouveau des pâtes

@crédit photo : Mathilde de l'Écotais 

En 2015, aux Etats-Unis, les observateurs notaient le début du renouveau du marché des pâtes, avec une dynamique d’innovation s’appuyant sur des tendances de fonds présentes chez le consommateur (https://cargillsaltinperspective.com/passport-to-pasta-and-sauce-innovations/). En France, dans la lancée, le renouveau s’organise aussi.

Car si les Français consomment de plus en plus de pâtes (http://grandes-cultures.reussir.fr/actualites/les-francais-mangent-toujours-plus-de-pates:LCLJHHUH.html ), c’est aussi du fait d’un renouveau de l’offre qui permet clairement de lever les freins qui auraient pu détourner certains d’un bon plat de pâtes.

 

Car oui les pâtes ont eu quelques soucis à se faire : soupçonnées de faire grossir dans la traque aux féculents de certains régimes, ennemies jurées des intolérants au gluten, ou trop industrielles à l’ère d’une explosion de la demande de bio et de naturalité. Les pâtes avaient besoin de faire leur révolution pour ne pas perdre leur titre dans le top des plats préférés des Français et des autres pays gros mangeurs de pâtes (Etats-Unis en tête).

Les pâtes reviennent donc sur le devant de la scène en répondant aux nouvelles tendances et attentes alimentaires. Rassurantes, pratiques, inventives, elles sont un des aliments qui parvient peut-être le mieux à mêler tradition et innovation, plaisir et nutrition … au croisement des attentes réelles du mangeur d’aujourd’hui. Voici, en 5 points, les atouts de la pâte en 2017 :

 

  1. L'atout santé

Plus de fibres, plus de protéines végétales et plus de naturalité, les nouvelles propositions de pâtes s’affichent comme un produit végétarien sain et bénéfique pour la santé.

Les dernières innovations visent à booster la teneur en protéines végétales grâce à l’apparition des farines de légumineuses en substitut du blé ou encore l’ajout de micro algues. Ainsi le groupe italien SPA et sa marque Pedon ont été remarqués au SIAL 2016, (https://www.sialparis.fr/Media/SIAL-Medias/Fichiers/Dossiers-de-presse-SIAL-Innovation/Dossier-de-Presse-SIAL-Innovation ). Mais n’oublions pas, en France, la marque Lazzaretti qui a accéléré sa démarche innovation en proposant des recettes de pâtes originales depuis une dizaine d’années. Farines de lentille, de lentille corail ou de pois chiche remplacent le blé, algues et épices s’incorporent aux recettes promettant des bénéfices nutritionnels et un renouveau gustatif. Les avantages ainsi se cumulent : la naturalité, la satiété mais aussi des atouts nutritionnels forts ou un faible apport lipidique. Elles sont vegan friendly et désormais compatibles gluten free. Sur ce point, les grandes marques ne sont pas en reste et la gamme sans gluten de Barilla est désormais en tête des ventes sur le segment en France.

 

  1. L'invitation au voyage et à la découverte

Le sarrasin a en parallèle débarqué dans nos pâtes. Plus digestes que le blé pour certains et notamment les anti gluten, malgré un goût très prononcé, les formes de pâtes au sarrasin, 100% ou mixé sont désormais nombreuses. Perçues comme une innovation en France, elles nous ont également fait redécouvrir les traditionnelles nouilles Soba, présentes depuis des siècles dans la cuisine familiale japonaise. Les pâtes asiatiques sont donc là aussi un levier majeur de la diversification de l’offre et des recettes. En témoignent les nombreuses références dans les plats préparés de la grande distribution mais également les concepts de restaurants qui éclosent un peu partout autour de la soba, la udon, ou autres spécialités de nouilles sautées.

 

  1. La créativité débridée

Nos attentes et nos palais ont nettement évolué en matière de pâtes. La nouille au beurre est désormais bien lointaine même si la pâte à la française a le vent en poupe à nouveau. https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0211997373759-lustucru-vante-les-pates-frenchies-2081562.php

Désormais les consommateurs sont davantage en quête d’expériences et de découvertes culinaires, plus audacieux dans leur choix qu’auparavant. Les pâtes sont alors des sources de créativité sans fin. Citons ce chef américain qui a mis au point des buns pour burger réalisés à partir de nouilles ramen  http://www.ramenburger.com/

 

  1. Les alternatives protéinées

Un cran plus loin dans l’innovation, les recherches autour de l’exploitation des insectes conduisent à proposer des pâtes à partir de ces nouveaux types de farines, vantées pour leur forte teneur en protéines et également leur atout écologique. C’est une proposition de la société allemande Nochey http://www.worldfoodinnovations.com/innovation/insect-based-pastas-and-ready-made-pasta-meals et de ces sociétés françaises : http://www.atabula.com/2016/02/23/pates-insectes-france/

 

  1. La praticité et le confort de préparation

Barilla innove doublement pour répondre notamment aux exigences de gain de temps. La marque a imaginé Pronto, une gamme de pâtes qu’il n’est plus nécessaire de faire cuire 10 minutes dans de l’eau bouillante mais seulement quelques minutes à la poêle, avec une promesse gustative très compétitive. Barilla FoodService destine aux professionnels la gamme 3 Minuti, qui, grâce à un design unique, offre une alternative aux pâtes surgelées et à la double cuisson en restauration, avec une tenue préservée. Enfin, on attend le développement de l’impression 3D, en expérimentation là encore chez Barilla, pour mêler praticité et aussi créativité des formes toujours plus adaptées aux recettes.

https://www.barilla.com/en-us/product-results/pasta/range/pronto/?sort=alpha

http://givemechallenge.com/barilla-smart-pasta-innovation-challenge/

 

@crédit photo : Mathilde de l'Écotais

Télécharger notre guide sur la veille innovation en restauration

Redigé par La Horde L'INNOVORE

Le biomimétisme au service du food

Publié le 23 mai 2017

Dans notre série d’articles consacrés aux solutions pour nourrir la population demain (lien), il y a ceux qui cherchent à se...

Lire la suite

La Future FoodTech se tient chaque année à San Francisco, Londres et New York.

Cet événement rassemble une communauté...

Lire la suite

@crédit photo : Mathilde de l'Écotais 

Face au défi de nourrir 9 milliards d’individus à horizon 2050, il y a ceux, on l’a vu ...

Lire la suite