Superfoods, drivefermier, pimpage de l'authentique... tendances nouvelles ou renforcées

Ancrage sur le long-terme du bio, développement du locavorisme, implication du consommateur dans la démarche éthique des fabricants, healthy nomadisme, pimpage de l’authentique, paleo diet, végétalisme ou encore le « sans », autant de grandes tendances décryptées par L’INNOVORE® dans son Rapport sur la Future FoodTech.

 

Le bio se démocratise

 

Avec un chiffre d’affaires mondial de plus de 82,6 milliards $ en 2014 le bio est devenu un produit incontournable dans les rayons et restaurants. Il s’est démocratisé via notamment des offres plus accessibles pour tous budgets. En France, 9 personnes sur 10 consomment du bio dont 65% de clients réguliers. Il n’est donc plus un phénomène de mode mais bien un mode de consommation ancré.

 

Acteur au travers de ses choix et achats

 

La seconde tendance « consom’acteurs » vise l’implication des consommateurs dans la démarche des industriels, et restaurateurs. A titre d’exemple nous pouvons citer l’initiative sur les « légumes moches » vendus en grande surface ou encore, sur le restaurant qui emploie des salariés atteints du syndrome de Dawn.

 

Drive fermiers et potagers collaboratifs

 

Une des autres tendances très répandues en France et à l’international et qui gagne de plus en plus d’adeptes est le « locavorisme ». Cette tendance vise à consommer des produits « made in... » en privilégiant les circuits courts, garants d’une consommation écologiquement responsable, humaniste, dans le respect du bien-être animal (27%* des Français ont déjà̀ adhéré à cette tendance). A titre d’exemple, nous pouvons citer les coopératives, drives fermiers, les paniers de légumes, les potagers collaboratifs etc.

 

De plus, les consommateurs sont de plus en friands d’aliments authentiques, d’antan bien que repackagés dans des emballages contemporains et colorés leur donnant une allure chic !

 

Superfoods aux packagings mobiles

 

Le consommateur d’aujourd’hui souhaite aussi pouvoir se restaurer rapidement lorsqu’il ne dispose pas de suffisamment de temps. Fini les sandwichs industriels, le consommateur veut du « healthy snacking », des « superfoods », avec un packaging ergonomique et surtout mobile.

 

100% free

 

Enfin, le consommateur d’aujourd’hui suit toute sorte de régime, « le sans-diet », le « paleo diet » ou encore le « flexitarism-diet » . L’un exclut des ingrédients allergènes tels que le gluten (le marché mondial des produits sans-gluten atteindra 6,84 Mds de $ en 2019 avec une croissance annuelle de 10,2 %*), les noix etc., tandis que les autres excluent toute alimentation industriellement transformée ou visent à alterner protéines végétales et animales (mais à petite dose).

 

Toutes ces tendances illustrent bien les prises de conscience des consommateurs sur l’impact de l’alimentation sur l’effet de serre, le bien-être animal, l’écologie ou tout simplement la santé !

 

* Source : Research & Markets 2015

 

Analyse issue du Rapport de la Future FoodTech, réalisé par L'INNOVORE®

Extrait du Rapport Future FoodTech2017

Redigé par La Horde L'INNOVORE

L'INNOVORE innove et vous fout la paix

Publié le 13 juillet 2017

L’INNOVORE innove dans la rupture et vous fout la paix. Pas notre genre ça, nous direz-vous, vous « foutre la paix »....

Lire la suite

Le coproduit, un déchet au coeur d'or

Publié le 11 juillet 2017

Les coproduits ont longtemps été vus comme des résidus de peu de valeur. Toutefois, de nouvelles techniques de...

Lire la suite

Si Michelin avait ouvert la voie il y a bien longtemps, en devenant un expert des bonnes adresses pour mieux vendre ses...

Lire la suite

Les MOOCs, pour massive online open courses, ou Webinar, ou cours en ligne ouverts et massifs, participent à l’évolution...

Lire la suite