La com’ (post) Covid en 3 mots…

Pour les professionnels de la restauration, la séquence post-Covid a véritablement débuté le lundi 12 juin, avec une RHD en pleine ébullition. Pour sonder les intentions des convives, les restaurateurs ont dû se contenter du bouche à oreille. Aujourd’hui, ils disposent d’un insight à forte valeur ajoutée avec la publication du dernier volet de l’étude réalisée par le cabinet Kantar auprès de 7 537 Français.

 

Synthèse des temps forts

 

  • 59 % des Français pensent que leur quotidien changera durablement après la pandémie ;

  • 34 % estiment qu’ils iront moins souvent au restaurant, avançant la crainte des risques de contamination, la découverte de nouvelles habitudes de consommation pendant le confinement, une socialisation différente et des contraintes budgétaires ;

  • Mais… seuls 3 % ont l’intention de commander davantage de repas à domicile, ce qui nuance l’impact de la pandémie sur le long-terme ;

  • Le prix devient le premier critère de choix des consommateurs, après le côté « bon pour la santé », « l’habitude » et l’origine du produit.

Au-delà des considérations logistiques, ce sont les codes de communication qui font et défont les succès. Comment sortir le grand jeu pour charmer les travailleurs en télétravail, les touristes qui se font rares, les milléniaux qui appréhendent leur arrivée sur le marché du travail ? Voici quelques pistes pour muscler votre jeu.

#1 Rassurer : sur-communiquer sur les consignes de sécurité…

…sans dramatiser ! Les consommateurs sont saturé des messages alarmistes. Trouvez la recette qui dose le sérieux et le léger. Burger King a lancé une campagne Burger Klean, avec un film de 30 secondes réalisé par Fred Testot. Pas question ici de faire dans l’institutionnel, l’officiel et le factuel. On reste sur des messages offensifs, au rythme enlevé. Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir les services d’un réalisateur émérite, un post ou une story décalé(e) fera l’affaire. Pour exemple, « C’est de l’hydrogel, pas une sauce pour vos frites », peut-on lire sur un écriteau chez Burger King… 

#2 S’adapter : peaufiner et promouvoir le Click & Collect

 

Il s’agira de l’identifier en tant que service à part entière, et non comme un simple repas « à emporter ». Le Click & Collect coche toutes les bonnes cases : on contourne les contraintes de distanciation, on booste son ticket moyen, on s’affranchit des contretemps de la livraison, on garantit un trafic en restaurant, on collecte de la data à exploiter in fine (newsletters, comportement client, performance commerciale), etc. Big Fernand a sans doute remporté la palme de la meilleure com’ autour du Click & Collect : « Rencontrez des hamburgés (!) chauds dans votre quartier »…

 

#3 Cibler : les millenials sont (désormais) sur TikTok…

 

Et c’est une bonne nouvelle pour les petits restaurants, car la qualité moyenne des vidéos sur ce réseau social Made in China est relativement basse en comparaison avec Instagram. Le tout est de s’inscrire dans les tendances (filtres, challenges)… bien résumées dans l’écran d’accueil. Un petit coup de foodporn de temps en temps, avec un boost de quelques euros pour doper les impressions, et le tour est joué si vous lorgnez sur cette cible (4 millions d’utilisateurs actifs dans l’Hexagone). Le Hashtag, le transfert de vidéos et les mentions sont systématiques sur TikTok, et chaque utilisateur est un ambassadeur potentiel de votre marque.

 


 

Retrouvez l'ensemble des regards sur la crise et son "après" dans 
Le Livre Blanc sur les Dangers, Risques et Opportunités de la crise du Covid_19

 
Une_Livre_Blanc_Covid_Linnovore
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC

Redigé par La Horde L'INNOVORE

Vers une mondialisation régionalisée

Publié le 7 juillet 2020

L’analyse de la crise à chaud est complexe car nous ne disposons pas du recul nécessaire pour en saisir toute...

Lire la suite

"La Food" repense son impact climatique

Publié le 2 juillet 2020

À l'heure où les patrons de 76 entreprises appellent à "s'emparer de l'urgence climatique", ou Amazon annonce la création...

Lire la suite

Les nouvelles compétences recherchées

Publié le 25 juin 2020

Dans son livre Le Compétences du 21e siècle, Jérémy Lamri évoque l'agilité comme première compétence recherchée dans ce...

Lire la suite