Parisiens, bientôt tous locavores ?

Bonne nouvelle, savourer une laitue « made in Paris » à la maison ou au restaurant, c’est pour bientôt ! En effet, la plus grande ferme urbaine d’Europe va ouvrir ses portes dans le 18ème arrondissement de Paris, sur le toit de l’hôtel logistique Chapelle International, spécialement conçu à cet effet. Première récolte prévue d’ici 2019.

C’est la start-up Cultivate et son projet MushRoof, développé en partenariat avec l’enseigne Franprix (Groupe Casino), qui vient de remporter l’appel à projets lancé par la mairie de Paris dans le cadre de son programme Parisculteurs. Avec 7000m2 dédiés à l’agriculture urbaine, ce projet d’envergure confirme que la capitale entend jouer un rôle moteur dans le développement de la filière. L’occasion également d’affirmer que l’alimentation est, plus que jamais, un enjeu central dans l’aménagement du territoire et ce, sur fond d’attentes sociétales et d’enjeux culturels et économiques. 

 

Le bonheur est dans le pré, l'avenir est sur les toits ?

 

Les fermes urbaines poussent sur les toits des villes et cela ne devrait pas s’arrêter. Selon une étude sino-américaine publiée dans Earth’s future et menée à partir de Google Earth, c’est une superficie comprise entre 367 000 km² et 641 000 km² qui pourrait servir à la production de légumes en plein cœur des villes du monde entier. Le programme Parisculteurs a pour objectif de végétaliser 100 hectares de bâtis d’ici 2020 dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. Avec 7061m2 de surface totale, une serre de 1200m2, 2000m2 de plantations en pleine terre et une production estimée de 52 tonnes par an de laitues, légumes et aromatiques, le projet MushRoof s’inscrit dans cette ambition : rapprocher les denrées agricoles de leurs principaux consommateurs.

 

L'agriculture urbaine change d'échelle

 

Paris compte déjà environ 75 lieux agricoles en plein cœur de ville. La ferme urbaine installée porte de la Chapelle va faire passer la capitale à la vitesse supérieure. En effet, avec une offre de services pensée de façon globale le projet porte les signes d’une mutation et embrasse les différentes problématiques de l’agriculture urbaine, entre aspirations des consommateurs, solidarité, économie circulaire, respect de l’environnement et valorisation des espaces urbains.

 

Cette mutation se révèle ainsi dans la construction et l’articulation même du projet autour de 4 fondamentaux :

  • une ferme agricole productive respectueuse de l’environnement composée d’une zone de pleine terre en permaculture et d’une serre en hydroponie verticale,
  • la mise en place d’une filière de distribution hyperlocale grâce à un partenariat noué avec l’enseigne de proximité Franprix qui revendra les produits aux riverains,
  • un espace culturel comprenant une zone événementielle et un espace de restauration,
  • un espace de sensibilisation ouvert au public avec l’Allée des Jardins répondant à un besoin pédagogique.

 

Avec un projet aussi ambitieux que la ferme urbaine Chapelle Internationale, l’annonce des lauréats de Parisculteurs 2, le 18 juin prochain, ne manquera pas de retenir l’attention de tous les acteurs de la filière.

 

Le projet MushRoof, chiffres clés

 

25 tonnes de salades seront cultivées sous la serre MushProd’ grâce à l’hydroponie.

25 m3 de biodéchets par an seront revalorisés.

50 000 produits finis de 10 variétés différentes seront distribués chaque année aux parisiens dans les magasins de proximité Franprix, sous la marque Cultivate.

Téléchargez le guide des modèles émergeants de la restauration

Redigé par La Horde L'INNOVORE

Ce soir, c'est resto(ns) à la maison

Publié le 20 septembre 2018

Si le segment de la restauration s’est ubérisé ces dernières années, il s’est aussi virtualisé : plus d’adresse ni de...

Lire la suite

Le nudge atterrit dans nos assiettes

Publié le 13 septembre 2018

L’histoire se répète. Les Bleus sont champions du monde, comme il y a 20 ans. Du côté du foodservice, la machine à...

Lire la suite

L’INNOVORE renverse la table

Publié le 6 septembre 2018

«C’est une démarche généreuse, très novatrice. Un gain de temps, une façon de découvrir de nouveaux produits qui donne...

Lire la suite

La machine à innover a encore tourné à plein régime. On vous en parlait la semaine dernière, on complète notre triptyque...

Lire la suite