Optimiser et sécuriser notre alimentation en restauration

Président de GS1 France, François Deprey pousse la restauration à optimiser ses données pour une meilleure gestion et une plus grande transparence.

 

07

 

 

Une demande accrue de transparence sur le lieu même du restaurant

 

Difficile d’évaluer à quel point la crise sanitaire que nous traversons aura accéléré la transformation numérique du secteur de la Restauration.

 

Néanmoins, une tendance déjà amorcée va probablement se renforcer : une demande accrue de « transparence » et donc d’information :  sur le lieu lui-même du restaurant mais aussi et surtout sur les produits.

 

Aujourd’hui, origine et allergènes, sont déjà des impératifs d’information à communiquer au convive. Demain, valeurs nutritionnelles, traçabilité des denrées, impact environnemental, seront probablement autant de règles « d’affichage » incontournables. Derrière la recette « information », il y a l’ingrédient « donnée ». 

 

Savoir maîtriser ce nouvel ingrédient « digital » devient donc progressivement partie intégrante du métier « physique ».

 

Être maître de ses données

 

Outre une réponse à la pression réglementaire, ou un renfort à la différenciation, être maître de ces données, c’est beaucoup d’opportunités de gains d’efficience pour : optimiser ses processus, maîtriser ses coûts, sa logistique, automatiser des tâches à faible valeur ajoutée.

 

Et lorsque la donnée est partagée avec son écosystème, c’est rendre possible la traçabilité totale des produits et la sécurité sanitaire dans l’expérience consommateur, une connaissance au plus fin de sa chaîne d’approvisionnement, de ses fournisseurs et de leur niveau de qualité pour les acheteurs, diététiciens et chefs, une réduction du gaspillage alimentaire ainsi que le développement des services adaptés comme la vente à emporter, le click and collect et la livraison à domicile. C’est même être capable à terme de mesurer son impact environnemental ou social, au-delà de sa propre activité.

 

Transformer la restauration par une approche inclusive

 

Il existe toutefois un prérequis, que certains leaders du secteur ont enclenché et que la Covid-19 va sans doute accélérer : celui de mettre en œuvre un travail collectif à l’échelle de la filière. C’est par une approche inclusive et collaborative que l’ensemble des acteurs de la RHF pourront assurer leur transformation vers des modèles plus résilients et plus durables.

 


 

Retrouvez l'ensemble des contributions dans
Nouveaux modèles observés depuis le déconfinement de la France

 
livreblanc-nouveauxmodele
TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC
 
Découvrez également les autres publications de L'INNOVORE®

Bien et Mieux Être Animal

nouveau_livreblanc_BEA-1

TÉLÉCHARGEZ L'EBOOK

 

Dangers, risques et opportunités de la Crise Covid

Nouveau Livre Blanc LINNOVORE_COVID

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC


Redigé par La Horde L'INNOVORE

Recrutement blockchainé ?

Publié le 23 septembre 2021
Un CV blockchaîné, sur lequel toutes les informations auraient préalablement été vérifiées ? Vous en pensez-quoi ?
Lire la suite
La France est une nation d’agriculture mais aujourd’hui, cette agriculture fait face à des enjeux considérables.
Lire la suite

Vers la prédictivité comportementale du menu

Publié le 16 septembre 2021
1 restaurant sur 3 ou sur 4 pourrait ne pas continuer en 2022, et presque tous sont toujours en survie.
Lire la suite

Un Cloud de l'Alimentation

Publié le 14 septembre 2021
La 4ème révolution industrielle du modèle alimentaire ne fait que s’amorcer; elle devrait s’accélérer sous l’impulsion de...
Lire la suite