Ils acceptent déjà le Bitcoin

Après les titres restaurant, la monnaie virtuelle ?

Accepter le Bitcoin n’est pas la norme, c’est pourquoi vous aurez très certainement droit à des articles dans la presse et à quelques sollicitations de la part des médias spécialisés et ça, des enseignes comme Chez Gusto, Pizza & Love, Sof’s Bar ou encore le bistrot Pas Sage l’ont bien compris.

Alors, Bitcoin ou pas Bitcoin ?

  

Bitcoin : l'avenir du paiement ou simple "gambling" déguisé ?

 

Au-delà des polémiques que suscite la spéculation sur la Blockchain et les Bitcoins, le phénomène des crypto-monnaies mérite que l’on s’y attarde, à fortiori lorsque l’on sait qu’un certain Paypal a reçu un accueil mitigé il y a une quinzaine d’années. Ce qui est sûr, c’est que l’on a définitivement passé un cap car cette monnaie cryptographique qui fonctionne en peer-to-peer est en passe de révolutionner le paiement, tout autant que le placement et l’investissement. Le Bitcoin, c’est aussi la rareté, l’urgence et l’immédiateté. Avec seulement 21 millions unités de Bitcoins, on a peur de passer à côté de quelque chose de grand et, dans le doute, on investit. C’est toute l’histoire du Bitcoin dont le cours a connu une hausse de 540% en 2017 à 17 000 $, avant de subir une baisse de 50% pour se « stabiliser » à environ 9 000 $. Volatile, élastique et imprévisible, le Bitcoin amplifie tout, l’offre comme la demande. Il fait rêver, il fait aussi cauchemarder.

 

L'actu Bitcoin risque de s'emballer...

 

Autonome, le Bitcoin répond à un code informatique inviolable et individualisé. Les transactions sont en effet chiffrées et enregistrées dans une base de données immuable, la fameuse Blockchain. Bien que présent dans les quatre coins de la planète, le Bitcoin n’a pas de cours légal dans l’Hexagone. L’ampleur du phénomène n’a pas échappé au gouvernement qui, par la voix de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a sollicité la Banque de France pour étudier les éventuelles mesures d’encadrement réglementaire qui s’imposent. Si les détracteurs ne manquent pas (Jim Cramer, présentateur vedette à CNBC, l’a encore récemment comparé à de la monnaie de Monopoly), difficile de faire la sourde oreille quand on sait les opportunités à saisir car si l’effectif des détenteurs de la monnaie virtuelle reste faible (à l’échelle mondiale), le buzz que susciterait « l’acceptation » du Bitcoin dans un restaurant est énorme.

 

Ouvrez votre wallet !

 

Aujourd’hui, prendre la direction Bitcoin ne peut pas (encore) être motivé par la volonté d’attirer les détenteurs de cette monnaie virtuelle car ils sont encore trop peu nombreux en France. On cherchera plutôt à anticiper les comportements de paiement futurs et, avant tout, à gagner en visibilité et en référencement. En acceptant la crypto-monnaie dans votre établissement, vous serez très vite référencé sur les sites spécialisés. En bon français, on appelle ça de la publicité gratuite !

Concrètement, comment se mettre au Bitcoin ? On vise ici la rapidité et la simplicité. Au moment de l’addition, un QR Code est généré avec le montant et l’adresse de votre porte-monnaie virtuel. Le client scanne le code et procède au règlement depuis son propre Wallet. C’est tout ! Qu’est-ce que cela change par rapport à un paiement classique en euro ? Pas grand-chose justement, si ce n’est des économies sur les frais de transaction. Qu’elle soit éphémère ou partie pour durer, la crypto-monnaie peut devenir cet avantage concurrentiel qui vous démarque (momentanément) sur un marché qui tend à l’uniformisation.

Offre découverte

Redigé par La Horde L'INNOVORE

Ce soir, c'est resto(ns) à la maison

Publié le 20 septembre 2018

Si le segment de la restauration s’est ubérisé ces dernières années, il s’est aussi virtualisé : plus d’adresse ni de...

Lire la suite

Le nudge atterrit dans nos assiettes

Publié le 13 septembre 2018

L’histoire se répète. Les Bleus sont champions du monde, comme il y a 20 ans. Du côté du foodservice, la machine à...

Lire la suite

L’INNOVORE renverse la table

Publié le 6 septembre 2018

«C’est une démarche généreuse, très novatrice. Un gain de temps, une façon de découvrir de nouveaux produits qui donne...

Lire la suite

La machine à innover a encore tourné à plein régime. On vous en parlait la semaine dernière, on complète notre triptyque...

Lire la suite