Les tendances du SIAL 2016 et du SIRHA 2017

Tous les deux ans en alternance, les deux plus gros salons du secteur à savoir le SIAL - dont la dernière édition s’est tenue en octobre 2016 - et le SIRHA qui se tiendra en janvier 2017, nous permettent de découvrir en avant-première les grandes tendances et les innovations en matière d’alimentation et de restauration.

 

Voici donc un tour d’horizon des tendances qui animent la programmation de ces deux rendez-vous incontournables.

 

Le SIAL annonce les tendances dans nos assiettes pour demain

 

L’observatoire SIAL innovation est le centre névralgique de l’information et de la découverte des dernières tendances alimentaires au sein du salon. Que ce soit au travers de l’étude Food 360° ou du cahier de tendance Futur Food, l’analyse des tendances au niveau mondial confirme les orientations observées depuis 4 ans :

  • Un budget qui se resserre
  • Une perception plus forte des risques que l’alimentation peut faire courir sur la santé
  • L’attractivité pour les produits bio (53% des consommateurs essaient d’en consommer dès que possible contre 48% en 2012)
  • Une sensibilisation accrue aux questions du développement durable qui pousse à choisir des produits avec moins d’emballage ou des emballages recyclables.

 

Le SIAL décline en 4 grandes thématiques, et 13 tendances, le futur de nos assiettes.

 

Premièrement, l’attachement aux basiques incontournables.

Les valeurs sures de notre alimentation sont le plaisir, l’authenticité, la culture. Ainsi l’innovation et les nouveaux produits qui s’appuient sur ces codes ont-ils toutes les chances de trouver leur public.

 

Deuxièmement, le mieux manger et manger mieux.

Cette tendance qui fait la part belle au sain, à l’authentique et au local, s’articule autour des enjeux de traçabilité et d’origine maitrisée. Preuve en est le succès galopant des circuits courts ou de l’auto-production.

 

Troisième axe, l’alimentation et le durable.

Le développement durable au travers de la lutte anti-gaspi (85% des consommateurs la jugent importante) et du moins d’emballage devient une préoccupation forte des consommateurs. Tout comme la préservation des ressources et le bien-être animal.

 

Et quatrième axe, celui de l’assiette connectée.

Elle n’en est qu’à ses débuts toutefois mais des start-ups de la food tech au succès des sites de recettes, elle progresse en promettant aux consommateurs de mieux maitriser leurs assiettes (traçabilité, santé, praticité). A noter dans ce domaine la tendance Tech my way, qui met la technologie au service de la fabrication maison.

4 CONSOMMATEURS SUR 10 souhait

 

Le SIRHA s’intéresse à l’évolution de la restauration

 

Si le SIAL étudie les évolutions des consommateurs au niveau mondial, le SIRHA a pris le parti d’appuyer sa prospective en matière de restauration sur les attentes des générations de convives. En effet, les influences à venir ne se joueront désormais plus par région, pays ou même continent. Elles seront avant tout générationnelles.

 

Ainsi 4 grandes générations sont mises en lumière. La génération Y (21-35 ans) sensible à la transparence, mais aussi la W (56-75 ans) qui attend un service complet, la X (36-55 ans) en quête de réassurance et d’audace, et enfin la Z (6-20 ans) habituée de l’hyper personnalisation et d’une ouverture sur le monde.

Chacune développe des attentes spécifiques que les restaurateurs devront savoir adresser autour de 5 axes selon le SIRHA :

  1. Les restaurants hybrides, bureau et bistrot, service sur place et à emporter, drones et triporteurs,
  2. Les propositions écologiques, potagers urbains, économie solidaire, la cuisine responsable
  3. Des cuisines qui proposent de l’interactivité et de la personnalisation ultime : le client devient créateur de son repas, les serveurs coachs et les chefs consultants,
  4. Des restaurants qui offrent du bien-être à leurs convives, menus détox, équilibre, food monitoring
  5. Des propositions de cuisine sans frontières et l’intégration des cultures culinaires.

 

La tendance Do It Yourself, témoin de l’investissement du consommateur

 

Le SIRHA comme le SIAL avec des approches et des cœurs de métiers différents témoignent de grandes tendances tout à fait cohérentes. Plaisir, bien-être, praticité ainsi que développement durable et lutte anti gaspi dessinent notre rapport à l’alimentation. 

A noter que celles qui prennent le nom de « Tech my way » pour le SIAL ou de « C’est moi le chef » pour le SIRHA font en tout point écho à la tendance du « Do it yourself » dont nous avons détaillé les enjeux et impacts dans notre dernier livre blanc.

 

Le guide indispensable pour maîtriser sa veille innovation en restauration

Redigé par La Horde L'INNOVORE

La Gastronomie, une affaire de mâle ?

Publié le 11 juillet 2019

L’homme de l’année 2018 est une femme, (classement GQ version British), le saviez-vous ? Le monde culinaire va-t-il à son...

Lire la suite

Food Computing et restaurant pépinière!

Publié le 4 juillet 2019

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la croissance démographique n’est pas la seule source de préoccupation de la...

Lire la suite

« La nourriture est le carburant du corps ». Cette maxime, et d’autres, matérialisent parfaitement la conception old...

Lire la suite

De prime abord, associer une prouesse aussi high-tech que le Big Data à une activité aussi rudimentaire que le travail du...

Lire la suite