Pizza Hut & Toyota : le nouveau couple glamour de la foodtech !

Si la livraison à domicile était un blockbuster hollywoodien, la pizza en serait la star incontestée ! Avant d’être un service logistique que l’on apporte au mangeur pressé ou sédentaire, la livraison est d’abord l’opportunité de maximiser les débouchés de sa table au-delà des contraintes spatiales de ses quatre murs. Et lorsqu’on sait l’intensité concurrentielle de la restauration hors-et-à domicile® (le cabinet NPD en parlait encore en février), difficile de ne pas céder à l’appel de phare du scooter de livraison.

Pour les mastodontes du fast-food, cette évolution de marché n’est pas forcément synonyme d’un alourdissement de la masse salariale. On passe de la RH à la R&D. On invente, on automatise. L’investissement financier est souvent conséquent, mais on pense aussi publicité !

 

C’est peut-être ce raisonnement qui a fait pencher la balance en faveur de la mobilité co-créative dans l’Assemblée Générale de Yum! Brands, unique actionnaire de Pizza Hut (et accessoirement de KFC et Taco Bell). Le chantre mondial de la pizza s’est donc allié à Toyota pour mettre au point e-Palette, un concept-car électrique qui pourra vous livrer une Hawaïenne Cheesy Crust quelques minutes après votre commande. Le projet auquel participent également Amazon, Uber, Didi et Mazda n’a pas laissé indifférents les aficionados du dernier CES (Consumer Electronic Show), le salon de la High Tech à Vegas. Il faut dire qu’il s’inscrit pleinement dans l’ordre du jour : « smart homes, smart wearables, smart cars & smart cities* ». Et parce que dans fast-food, il y a fast, on s’attend à une mise en service dès les JO de Tokyo en 2020.

 

 

Nous ne sommes pas là en présence d’un phénomène isolé. L’élan vers les solutions de mobilité du futur est bel et bien là, en témoignent les alliances que l’on aurait autrefois jugées farfelues : après Pizza Hut et Toyota, voici Domino’s et Ford, Freshop et Udelv.

 

Un Milliard de pizzas...

 

Au-delà des dires consensuels d’Akio Toyoda, PDG de Toyota, qui annonce « un important pas en avant dans l’évolution vers une mobilité durable », le projet ne devrait pas révolutionner la user-experience… si ce n’est en réduisant les délais de livraison. Pas besoin de tergiverser outre-mesure pour cerner le dessein qui motive cet engouement sans précédent pour l’innovation (car il y a la voiture sans chauffeur, mais aussi le drone livreur). Il suffit de savoir qu’aujourd’hui, Domino’s livre un milliard de pizzas par an pour une flotte de quelque 100 000 conducteurs. Si e-Palette venait à se concrétiser, ce serait un petit bijou de technologie… mais aussi et surtout un formidable vecteur d’optimisation des coûts.

 

* Maisons intelligentes, vêtements et accessoires mobiles, voitures intelligentes et villes intelligentes.

Les modèles émergeants de la restauration

Redigé par La Horde L'INNOVORE

C’est à bien des égards l’évènement du 2e trimestre 2018. Une première dans l’Histoire française mais aussi de tout le...

Lire la suite

C’est comme ça qu’on l’aime : impertinente, porteuse de débats sociétaux, sulfureuse et terriblement passionnante. La...

Lire la suite

La chose s’impose en vedette invétérée des plateaux télé. Nourrie par l’ingéniosité « diabolique » des hackers et la...

Lire la suite

Top 6 du healthy alimentaire

Publié le 10 avril 2018

Mi-nourriture, mi-aliment, le superaliment joue des coudes pour accaparer une place à table, dans les sacs et dans les...

Lire la suite