Le teetotalism à la rescousse du Virgin Mojito !

C’est quoi ça, teetotalism ? Une dictature par le thé ? On vous l’accorde, ce n’est pas ce que la langue de Shakespeare a produit de plus explicite. Les linguistes sont même incapables d’en définir l’étymologie. Quoi qu’il en soit, ils sont de plus en plus nombreux à devenir teetotalists, dans un élan surprenant que l’on n’a pas forcément vu venir. De quoi parle-t-on ? Quel impact sur les pros de la restauration ? Le focus sobre de L’INNOVORE !

 

La hype du fêtard sobre

 

Il semblerait que le mot provienne d’un ancien dialecte qui a roulé sa bosse au Kentucky dans les années 1830 où l’on disait « t-totally » pour mettre l’accent sur le caractère définitif et exhaustif de l’adverbe. On disait par exemple : « I’m t-totally freed from intoxicatig drink » pour marquer la guérison de la dépendance à l’alcool. Dans l’absolu, un teetotal (ou teetotaler, teetotalist) est donc un abstinent à l’alcool. Mais aujourd’hui, le terme est surtout mobilisé pour désigner un phénomène de société : le désamour progressif des milléniaux pour l’alcool. Alors oui, le binge drinking, beuverie effrénée par épisodes ponctuels et répétés, fait des ravages auprès des jeunes. Mais si l’on recule d’un pas pour observer la tendance de fond, on saisit l’ampleur d’un phénomène abondamment commenté sur le web :

 

  • Selon une enquête de l’Office of National Statistics, 21% des Britanniques se déclarent teetotalers, et 50% affirment boire moins aujourd’hui. En 2005, 64,2% des plus de 16 ans déclaraient avoir consommé une boisson alcoolisée pendant la semaine qui a précédé le sondage. Aujourd’hui, la proportion passe à 56,9% ;
  • En France, 27% des jeunes ne boivent jamais d’alcool. Les abstinents progressent donc de 8 points en 10 ans (étude Disko 2018, Food For Thoughts) ;
  • Aux Etats-Unis, les chiffres IWSR (International Wines & Spirits Record) repris par le magazine Fortune montrent que la consommation d’alcool a (légèrement) baissé en 2016.

 

Vite, de la compagnie au Virgin Mojito !

 

Aujourd’hui, il faut manger bio, faire du yoga, boire des jus de fruits frais… être sain pour être tendance, et oui le Healthy c’est le nouveau Hipster. Il y a une décennie, l’abstinence volontaire était encore perçue comme une curieuse idée. Aujourd’hui, les pros de la RHD doivent composer avec cette évolution comportementale en musclant la page « boissons sans alcool » de leur carte. L’enjeu est de taille : capter les boudeurs de l’alcool qui, fatalement, se résignent à prendre de l’eau plate ou un soda. « Trop souvent sucrés, les cocktails sans alcool ne répondent que très rarement aux souhaits du client », explique Victor Delpierre, mixologiste réputé. La carte des mocktails souffre d’une normalisation déprimante et pourtant, c’est une véritable piste de différenciation. On peut jouer sur la saisonnalité (une offre qui varie selon les fruits de saison), les évènements sportifs et culturels, le terroir… Pourquoi ne pas proposer un tour du monde en soft drinks ? Ça tombe bien, L’INNOVORE a déjà déniché quelques pépites en 2018… À commencer par Panamako, nectar mariant Hibiscus bio du Burkina Faso et pomme Golden de Touraine, ou encore Gallimaté, une boisson énergisante vegan et sans gluten à base de maté, et pour finir Citrojito, le premier rhum entièrement désalcoolisé ! Au-delà de le la fraîcheur de l’exotisme, c’est aussi l’esthétisme d’une création « instagénique » qui va faire vendre car le soft drink se voit avant de se boire.

 

Si le teetotalism permet aux Virgin Mojito/Colada, briscards de la carte sans alcool, de rompre avec leur solitude, ce sera toujours ça de pris !

Téléchargez le guide des modèles émergeants de la restauration

Redigé par La Horde L'INNOVORE

Parisiens, bientôt tous locavores ?

Publié le 19 juin 2018

Bonne nouvelle, savourer une laitue « made in Paris » à la maison ou au restaurant, c’est pour bientôt ! En effet, la...

Lire la suite

La nourriture, au sens fort, n’est pas la substance qu’est l’aliment. Il est physiquement déterminé, elle est un acte...

Lire la suite

On commence avec un petit #Glam : la dénomination « lait » est exclusivement réservée au produit de la sécrétion...

Lire la suite

Moins fort qu’un poisson rouge...

Publié le 7 juin 2018

Dinner mode est une application qui éteint l’écran de votre téléphone pendant une petite demi-heure, le temps d’un repas...

Lire la suite